La signature numérique : un mécanisme permettant de garantir l’intégrité d’un document électronique

La signature numérique trouve de plus en plus son usage dans des grandes sociétés et dans le domaine d’authentification informatique. Appelée autrement signature électronique, elle se présente sous forme de suite de caractères invisible et  couvre l’ensemble de processus d’authentification de l’auteur d’un document électronique par rapport à la signature manuscrite apposée sur un document papier et garantie l’intégrité dudit document électronique. Une signature électronique se présente typiquement sous forme  d’une carte à puce.

Il existe différentes formations comme celle d’ingésup, qui vous aideront à y voir plus clair. Plus d’infos ici sur le site d’Ingesup.

Les fonctions de la signature numérique

signature-numerique.jpg

La signature numériquese base sur la cryptographie asymétrique. Elle permet d’aider les lecteurs d’identifier l’individu ou l’entité titulaire de la signature apposée sur un document numérique et de tracer ainsi sa propriété d’identification. Elle doit ainsi garantir la propriété d’intégrité dudit document dès que la signature a été appliquée par son auteur. Ce document signé ne doit pas être alterné au moment où une personne souhaite le consulter. Cette signature ne doit pas être falsifiée ni réutilisée une fois appliquée. Elle est ainsi irrévocable en toute action et marque l’image d’authenticité.

La valeur légale de cette signature dans l’Union européenne

lunion-europeenne.jpg

Selon la législation européenne la signature numérique présumée fiable a même valeur légale qu’une signature manuscrite. Ce principe de qualifier une signature comme étant fiable puise son fondement par l’application des conditions d’interopérabilité des signatures numériques avancée. La création d’un dispositif sécurisé fait partie par exemple de ces conditions. Le certificat qualifié émane de la décision des autorités de certification. Ces autorités de certification figurent dans la liste des autorités de confiance établie par chaque pays membre de l’Union Européenne. Et ladite liste a fait l’objet de publication par la commission européenne et doit être disponible à tout moment. A titre d’exemple, la version électronique du Journal officiel de l’Union Européenne, sous forme PDF est signé électroniquement par une personne habilitée à ce titre, cette signature est considérée comme étant une signature numérique qualifiée horodatée assorti d’un document XML assurant l’intégrité de l’ensemble.

 

Author: Louis Simon

Share This Post On